L’origine juive des Tutsi

Il est difficile d’expliquer en mots ces racines car elles apparaîssent, non pas à travers un système théorique cartésien, mais plutôt à travers les manifestations d’une mémoire ou spiritualité collective transmise de génération en génération par un processus ésotérique (dans le sens le plus positif de ce terme), c’est-à-dire une suite de rituels quotidiens de la vie pastorale, auxquels participent les « initiés » (tout Tutsi adulte est supposé initié aux rituels pastoraux) et leurs descendants. Le rituel permet à ces derniers l’acquisition spontanée des connaissances à travers les cinq sens. Nil intellectu quid nun prius in sensu : la participation au rituel précède la compré-hension intellectuelle. La Loi des Anciens tutsi était donc contenue dans des « Codes ésotériques », qui, au vu de leur contenu, sont des « Codes hébraïques » prescrivant entre autres des règles strictes en matière alimentaire (la cacheroute tutsi) ainsi que divers autres commandements et interdictions divins (imiziro = mitsvot).
En comparant le judaïsme talmudique à leurs pratiques religieuses ancestrales, les Tutsi (ou une partie d’entre eux) se reconnaissent donc comme juifs à cause des nombreux points de convergence : un monothéisme strict très ancien (D. = I..mana = A donaï-ékhad) , la cache-route, les « imiziro/mitsvot », la vache rousse , etc. mais également l’attachement à la Tradition, le refus du baptême chrétien (les derniers grands rois et chefs tutsi comme Mwezi, Mutaga, Maconco, Rwabugiri et Musinga ont combattu l’évangélisation jusqu’à en mourir pour certains) et de l’assimilation, l’hostilité de l’Eglise catholique romaine ainsi que l’expérience du génocide et la vie quotidienne dans un environnement dominé par des populations ethniquement différentes et souvent hostiles. Le judaïsme des Tutsi est cependant prétalmudique, comme celui des Patriarches, des rois David et Salomon.

Les Tutsi font partie d’un ensemble de peuples appelés « hamites » par les mis-sionnaires chrétiens qui, confrontés à la résistance des Tutsi à la conversion au christianisme, voulaient, à tort, faire retomber sur ces descendants de Cham (mais pas seulement de Cham vu les mélanges avec les hébreux depuis l’époque de Moïse jusqu’au Roi Salomon et plus tard encore) la malédiction de Noé alors que ladite malédiction est adressée à un des fils de Cham, à savoir Canaan (petit-fils de Noé), et pas à Cham lui-même ou aux trois autres fils de ce dernier (Cusch- père de Saba et Havila- Mitsraïm et Puth ; Gn 10, 6-7): “Lorsque Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce que lui avait fait son fils le plus jeune. Et il dit: maudit soit Canaan!” (Gen 9, 24-25) .
Les tutsi préfèrent la qualification de « Cuschites » (Tutsi = Kushi) en référence à l’ancien empire de Kusch où régna la Reine de Saba et son fils Ménélik 1er ( = David II, dont le père aurait été le Roi Salomon d’Israël). La tradition éthiopienne (voir le Kebré Neguest, le livre sacré de la  “Gloire des Rois” d’Ethiopie) veut que la Reine de Saba

( = la Reine Makéda en Ethiopie ) reçut de la part de Salomon un traitement spécial. Cela pourrait s’expliquer par le fait qu’elle représentait les ancêtres de la descendance de Moïse (Saba=grand-père), qui était marié à une éthiopienne, une union protégée par le Saint béni soit Il (lire NO 12, 1-15). Prenant comme référence le Roi Salomon, les tutsi se situent donc dans la tribu de Juda et adoptent, comme les empereurs d’Ethiopie, le Lion comme animal-symbole. On se souvient de Hailé Sélassié qui se nommait « Lion de Judée » et des cinq Rois Lion/NTARE (parmi les 17 rois au total) qu’a connus le Burundi depuis le 13ème siècle à peu près, lorsque les tutsi dits «Abanyaruguru/ben ruguru» (= les fils du Nord) descen-dirent de la Corne de l’Afrique pour se disperser « au-delà des rivières d’Ethiopie » (So, 3,10). Ainsi, la dynastie tutsi qui a été renversée en 1966 au Burundi a été fondéepar NTARE I RUSHATSI CAMBARANTAMA (= Roi Lion I « le Hirsute à la Tunique de bête ») vers 1270 de l’ère profane. NTARE aurait emmené avec lui la mémoire collective juive de l’époque du Roi Salomon. Beaucoup de noms de clans venus avec lui gardent toujours de nos jours des références à leur racine hébraïque « ben » (= fils de), comme par exemple les Ben-engwe, Ban-yakarama, Ban-yamurenge, Ban-yiginya, etc. L’influence de l’hébreu ne peut pas être confondue avec l’influence tardive de l’arabe, les arabes n’ayant jamais réussi à pénétrer dans les territoires contrôlés par les tutsi jusqu’au début de la colonisation européenne (1903). A l’époque des indépendances, la mémoire collective juive des Batutsi se concrétisa notamment par l’adoption de l’étoile de David sur le drapeau du Burundi.
Le terroir géographique des Tutsi est l’ensemble de toutes les régions qui entourent le Nil Blanc  (Pischon ; Gen 2, 10) près de ses sources les plus méridionales-l’Eden primitive?  Jadis, cette région constituait le prolongement naturel du Pays de Guihon (Nil bleu; Gen 2, 10-13) et formait avec ce dernier l’Abyssinie antique. Cette dernière aurait inspiré toutes les grandes civilisations antiques de l’Egypte au du Moyen-Orient. Bien avant la numérotation babylonienne sur base du chiffre 60 (tablettes de Nippur:-2200-1350), la numé-rotation égyptienne sur base de 10(papyrus Rhind : -1650), les kuschites connaissaient un système numérique sur base de 12 et des multiples de 4 (voir le bâton d’Ishango ; -20000 : les 4 noms de la dynastie, les 12 mois,ou plutôt, les 12 « lunes » de l’année, les 12heures de la journée, etc.) qui auraient été ensuite adopté par le peuple hébreu. Kusch, espace du premier homo sapiens est aussi celui du pays de NIMROD, comme il est écrit : « Cusch engendra aussi Nimrod ; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre » (GEN10, 8-9). Et c’est auprès d’un cushiteque Moïse apprit l’art de gouverner la multitude (lire Ex 18, 13-26). L’on comprend maintenant pourquoi Salomon appela Makeda Reine de «Saba».

Publicités

27 réflexions sur “L’origine juive des Tutsi

  1. Adrien dit :

    Quelle est l’importance de tout ça? L’importance actuelle?Des mouvements migratoires ont toujours existés de part le monde.Ce qui est important pour moi et pour les autres peut être, c’est ta valeur pour les autres et pour le monde.C’est ton rapprochement avec les autres et d’ailleurs comme tu es croyant Dieu a créé un seul homme au commencement=nous avons nous tous un passé commun.UN seul ancêtre.Reunissons -nous. Ayez une vision mondialiste et un esprit ouvert.

    • Ngwe dit :

      Mr Adrien, votre commentaire me laisse un peu perplexe. Vous dites accorder une importance absolue a « la valeur pour les autres et pour le monde ». hmmm…. Admettons…

      …La notion de « valeur pour les autres et pour le monde » est, certes, importante mais il faudrait qu’elle soit definie dans un espace plus ou moins reel pour lui accorder cette importance. il faudrait que l’on puisse comprendre la notion de « autre », et ensuite definir sa valeur. La facon dont tu semble le definir me donne plus une idee de « meme » plutot que celle de « autre », ce qui devient un peu contradictoire et j’avoue, un peu embarrassant.

      Qui est vraiment l’autre? Par definition, cela est tres clair, ca serait toute personne differente de moi. Mais sur un point de vue plus logique, c’est tres different: la difference qu’il y aurait entre toi et mon pere, ne serait pas la meme que celle qu’il y aurait entre toi et mon voisin, ou encore moins entre mon pere et mon frere… Cela revient, donc, a donner a ces derniers une valeur respectivement differente, et ensuite definir une autre valeur plus commune pour, cette fois, le cas ou il serait dans un ensemble qui leur est propre, la famille. Je pourrais d’autre part, leur definir une nouvelle valeur toute aussi commune mais differente, pour le cas ou ils seraient considerEs en famille elargie par exemple, etc.

      Cela montre que cette « valeur pour les autres et pour le monde » (un terme que je pense plus ou moins tautologique, vu que ces « autres » dans leur ensemble forment ce « monde ») est tres relatif. Et la alors on devient confrontE au probleme de savoir quand donner quelle valeur a qui… Le moyen le plus facile est celui de se remette en question… Qui est-t-on parmi ces autres? qui est mon pere et qui est son pere? qui est mon pere par rapport a toi? est-tu son frere? si oui? alors par rapport a moi tu serais mon oncle, je te donnerais, donc, la valeur que je donne a mes oncles!… Ou encore quel est mon frere (il faudra que je connaisse au prealable l’identitE de la personne a demander cad mon pere ou ma mere)?… A tenter de repondre a ces questions, on se retrouve a revoir son histoire; definir l’autre devient tres complexe quand on quitte la notion de famille elargie (ou je me suis arretE plus haut) et qu’on avance vers des notions plus vastes telles que celle de peuple ou de culture.

      Si j’y vais du meme fait, en donnant une valeur a mon peuple, je pourrait ensuite donner une valeur a une notion plus repandue mais cela rien qu’ensuite. Ainsi, j’arriverai a donner une valeur a chacun, dans la categorie qui l’interesse. Ce qui, je pense, est une voie qui devrait satisfaire a ton besoin de rapprochement avec ton prochain, s’il faut qu’on l’aborde de cette maniere. Parce que je pense que l’interet de cet article est d’un plus profond propos, que celui de definir une « valeur pour les autres et pour le monde ». Cet approche devrait etre juste un cas de synthese ou d’analyse de l’influence sur la connaissance de soi, et non le fondement general de cette connaissance, comme tu semble l’imposer.

      En meme temps, quand tu dis qu’il faut qu’il ait un esprit ouvert, je ne vois personnellement rien d’un esprit fermE dans cet article, ou dans son auteur, (je saisi d’ailleurs l’occasion pour saluer la pertinence de son travail). Au contraire, il nous est demontrE dans plusieurs passages de l’article – entre autres la maniere dont il decrit, avec une aisance quasi-palpable, les differents peuples – une facilitE a s’ouvrir aux « autres »… Et puis en plus, l’auteur semble etre croyant, n’est-ce pas la une preuve assez suffisante d’ouverture d’esprit a son prochain? je le pense definitivement puisque c’est le principe de la foi.

      voila, C’est la ce que je pense de cette valeur tant reclamEe par Mr Adrien, j’espere avoir EtE assez clair…

      [je m’excuse pour les fautes d’ortographe, la configuration de mon clavier ne me presente pas tous les caracteres necessaire pour ecrire un bon francais – j’ai mis un « E » a la place du « e » avec accent aigu pour essayer de facilitE la lecture. Je vous remercie en tous cas, pour l’effort que vous avez fourni a me lire, merci]

  2. RUSENGO dit :

    Cette Fondation sans Fondateurs est tout simplement bizarre. Comme est bizarre cet échange sur des thèmes incompréhensibles, pour ne pas dire philosophiques !

  3. HUTSI dit :

    JE SUIS NE HUTSI (HUTU-TUTSI) ET MA GRANDE FAMILLE EST TUSI MAIS JE REGRETTE FORT QU,IL Y AI ENCORE DES BURUNDAIS AVEC STUPID IMAGINATION. AUJOURD?HUI LES BURUNDAIS ONT BESOIN D,UNE BONNE GOUVERNANCE,D,UNE SOLUTION POUR SORTIR DE LA VIE CHERE QUI TOUCHE LA MAJORITE DE LA POPULATION.POUR MOI,JE VOUS CONSEILLAIT DE VOUS ARRETER LA.QU?ES-CE QUI FAIT QUE LES HUTU ET TUTSI NE PUISSE COABITER ALORS QUE MEME LES ETRNGERS QUI NE PARLENT PAS LA MEME LANGUE LE FONT?

    • Why don’t you ask the same question to those murderous CNDD-FDD and FNL PALIPEHUTU? Why don’t you ask the vatican why they supported the idea of exterminating Tutsi and empower Hutus? Why don’t you ask the UN, who lobbied hard to grant amnesty to Hutu genocidal forces, to take action on those who committed genocide against Tutsi? Why don’t you ask the international community to dismantle Hutu armed militias who only have one goal,exterminate Tutsi? How can the security of tutsis be guaranted when Hutus continue to be trained with anti tutsi hate ideology and armed to proceed with their extermination plan?

    • Sputnik dit :

      AU moins une personne qui raisonne. Ce genre d’idiotisme nést plus a jour pour le burundi de demain.
      Tutsi , Hutu, juif !!! quel est la difference nous sommes tous menacés par les meme problemes. Il faut plutot trouver des moyens pour sortir le pays de l’impasse.
      Merci mon frere pour ta reaction
      LK

  4. RUSENGO dit :

    @Sputnik.

    J’espère que vous ne parlez pas de moi. Parce que je pense exactement l’inverse. Tutsi, Hutu, Juifs, Arabes, Mongols, etc… ne sont pas toujours menacés par les mêmes gens ni par les mêmes choses (dis donc, nous n’avons pas encore affaire aux envahisseurs venus de Mars, c’est le voisin qu’il faut parfois garder à l’oeil toute la nuit pour sauver les chances de saluer l’aube du lendemain…). En tant que tutsi, j’ai une très idée précise de ce QUI A MASSACRE MES FRERES ET SOEURS de Teza, de Bugendana, de Karusi, de Gihogazi, etc… et je sais très bien qui est en train de planifier la construction des bétonages de la honte sur les sites du carnage et de la sauvagerie.

  5. BANKIMBAGA dit :

    Toute chose a une origine c’est pourquoi je vous soutien mais il faut nous faire un parallélisme des hutus et aussi des twa n’est-ce pas!

  6. Ndayiragije dit :

    Mes chers compatriotes,c’est bien que l’homme dit ce qu’il pense mais c’est vraiment impensable qu’il y ait des tutsi qui sont encore là.L’homme doit evoluer!est ce que tuer un Tutsi ou un hutu vous etes ctiminel car chaque personne!Autant pour vous! hutu,twa,tutsi,jaune,blanches,rouges sont tous des créer en l’image de Dieu!Am I wrong?Then pay attention!
    Que Dieu déracine en vous ces pensées divisionnistes!

  7. RUSENGO dit :

    @Ndayiragije.

    Et moi je te dis, » Que ton dieu déracine en toi la croyance que tout le monde est idiot ». Voilà mon voeu pour toi à la veille de ces magnifiques jours de Passover. Ecoute, Nous ne sommes pas encore dans le ciel qu’on vous a promis. Pour nous les Tutsi croyants, le ciel commence ici sur terre, ou il ne commencera jamais. Quand tu rates cette partie du ‘jeu du salut’, c’est une vraie partie ratée et pas juste une grosse blague. Et tu te dis en toi-même, « tant pis », je serai obligé de revenir (même cela implique de revenir sous-forme de crapaud ou de serpent… c’est pour cela que ceux qui nous détestent nous appellent des serpents…entre nous, le crocodile ‘Gustave’ qui sillonne le Kavuruga, vous croyez que c’est quoi ? Un Roi Tutsi bien sur… qui est revenu refaire son stage raté, mais alors dangereusement ! le pauvre Buyoya n’y est pour rien….contrairement à ce que répandent ici et là ses détracteurs.)

  8. CAIMAN dit :

    Je me demande si tu serais le porte parole des tutsi croyants ou non.Ces energies que vous bruler a ecrire des idioties pourraient nous aider a trouver des solutions sur la vie chere actuellement ; si non vos efforts seront vains si vous ne sauvez pas ces gens qui continuent de mourrir de faim.
    Hutu,tutsi,…vous avez ,mais attention sur les beneficiaires que sont vos freres et souers qui risquent de mourir tous avant le son de la cloche du bonheur que vous cherchez pour nous.
    Combattez d’abord la vie chere et on vous jugera sur vos actes.
    Je salus beaucoup votre courage

  9. Niragira dit :

    moi aussi je salue l’initiative de l’auteur.Seulement,les informations temoignant l’origine juive des Tutsi ont besoin d’etre complétées de façon beaucoup plus précise pour éviter tuote ambiguté.c’est très important de connaitre notre histoire sans oublier celle des autres.Nous avons besoin de connaitre l’origine vraie de nos compatriotes.Mais il faut bien comprendre que la connaissance de la verité sur l’espèce humaine ne devrait pas constituer un esprit de haine ou de jalousie.Admettre les différences fait l’harmonie.

  10. DIEUSAUVE dit :

    Pour vous perçoider du danger que ces gens font courir à nos progéniture,je vous fais par d’un extrait que j’ai lu sur un site:

    La prétendue « race aryenne » et la tragédie des « Lebensborn »
    Sandrine Mendizabal, collégienne à Saint-Jean-de-Luz (64500), m’a demandé, il y a déjà quelques temps, « Qu’est-ce que la race aryenne ? »

    Je dirais la « prétendue race aryenne », car c’est une invention qui date de la fin du XIXème siècle et qu’ont reprise les nazis. Aujourd’hui, les scientifiques disent qu’il n’y a qu’une race : la race humaine. Et les dernières découvertes concernant le décryptage du génome humain montrent que les êtres humains sont semblables, à de toutes petites différences individuelles près, qui ne dépendant pas de la couleur de la peau, par exemple.
    Soyons concrets, Sandrine : si demain tu as absolument besoin d’une transfusion sanguine, ce ne sera pas forcément ton frère ou ta soeur dont tu es pourtant si proche qui pourra te donner le sang qui est compatible avec le sien : les frères et soeurs peuvent avoir des groupes sanguins incompatibles ! C’est peut-être un immigré arrivé récemment en France qui aura le sang qui te sauvera la vie.
    De même, pour les greffes, on sait maintenant que la compatibilité des organes ne dépend pas de la couleur de la peau, ni évidemment de la religion des parents… mais des groupes HLA. Un Asiatique, un Juif, un Musulman, un Marseillais ou un Breton, ou un Indien d’Amérique peuvent avoir des organes compatibles, alors que peut-être ceux de tes propres parents ne le sont pas…
    Pour plus de précisions sur la biologie, voir l’excellent article dans Wikipédia : « Race humaine ».
    Mais Hitler avait besoin, pour unir les Allemands derrière lui, pour permettre sa politique d’exclusion des Juifs, de croire qu’il existait une « race supérieure ». Il prétendait qu’elle venait des Aryens, un peuple qui s’était établi au IIIème millénaire avant JC, sur les hauts plateaux de l’Iran. Vers 1500 av. JC, ces peuplades pénétrèrent le Pendjab et se donnèrent le nom de « ârya » ce qui veut dire « excellent » ou « noble » dans la langue sanscrite. Vers 1860, un scientifique, Max Müller proposa d’appeler « Aryens » ces peuplades qui plus tard, pénétrèrent en Europe. Les Indiens, les Grecs, les Romains, les Celtes, les Germains descendraient de ce peuple et seraient donc des « Aryens ».
    Cette théorie est tout à fait fantaisiste, et même si cela était vrai, les Allemands n’étaient pas uniquement les descendants des Aryens : pendant plus de 3000 ans, les mélanges de peuples, les guerres, les déplacements de population font que les Allemands ne constituent absolument pas une « race pure ». Les Juifs non plus d’ailleurs ne sont pas une race : il y a des juifs à la peau noir en Afrique et en Inde ; les Juifs de Russie ont plutôt les cheveux blonds tandis que ceux d’Afrique du Nord sont bruns… !
    Maintenant, nous pouvons examiner un peu les théories fumeuses des nazis et les conséquences que cela a eu.
    « La race aryenne nordique est la détentrice de toute culture, la vraie représentante de toute l’humanité, et c’est par application divine que le peuple allemand doit maintenir sa pureté raciale. La race germanique est supérieure à toutes les autres et la lutte contre l’étranger, contre le Juif, contre le Slave, contre les races inférieures est sainte. »
    Adolf Hitler, Mein Kampf

    A l’école, l’instituteur montre les enfants qui correspondent le mieux à la « race aryenne »

    Ces théories racistes absurdes ont naturellement conduit aux pires crimes : l’extermination des Juifs et des Tsiganes. Cela a conduit aussi à l’extermination des malades mentaux et des handicapés qui « souillaient la race ». Mais cela a mené également à une tentative d’organiser les naissances en sélectionnant les parents comme on sélectionne du bétail : c’est la tragédie des Lebensborn.
    Les Lebensborn
    Définition :
    Le mot « Lebensborn » est formé à partir du mot « Leben », vie et du mot moyenâgeux « Born » qui veut dire source. On peut traduite par « fontaines de vie »
    On appelle « Lebensborn » des maternités crées par les nazis pour y « produire » des enfants qui soient de « race aryenne pure ».
    Il serait plus juste de les appeler « haras humains »

    L’idée des nazis est de sélectionner et d’accoupler les parents en choisissant :
    un S.S. grand, blond, aux yeux bleus, représentatif de l’idéal de la « race aryenne »,
    une femme allemande, blonde, solide

    Dans cette lettre adressée aux derniers enfants mâles d’une famille, Himmler, chef de la S.S., leur donne l’ordre de faire des enfants et les retire du front pour qu’ils puissent le faire. Beaucoup utiliseront les Lebensborn pour cela Ordre de la S.S. aux derniers fils
    Hommes de la S.S.
    1. Sur ordre du Führer, vous avez été, en tant que dernier fils de votre famille, retirés du front. Cette mesure a été prise dans l’intérêt du peuple et de l’Etat afin que votre famille ne s’éteigne pas.

    2. Les hommes de la S.S. n’ont pas pour habitude d’accepter le destin tel qu’il se présente et de ne rien faire pour le transformer. Votre devoir est donc de faire en sorte, et aussi vite que possible, que vous ne soyez plus le dernier fils par la procréation et la naissance d’enfants de bon sang.

    3 Ayez pour objectif d’assurer d’ici une année la lignée de vos aïeux et de votre famille afin que vous puissiez à nouveau être disponible pour le combat en première ligne.

    Heinrich Himmler.

    Une fois l’accouplement fait, comme pour des animaux, le père s’en va, la mère accouche au bout de neuf mois, mais l’enfant lui sera enlevé (elle n’est là que comme femelle reproductrice) pour être confié à une maison d’éducation nazie où Hitler espère former l’élite de la « race aryenne ».

    Une maternité S.S.

    Les enfants élevés dans ces conditions, sans l’amour de leurs parents, vivront un véritable drame. On n’élève pas des enfants comme on élève du bétail !

    Acte de naissance délivré par la centrale des Lebensborn.
    Les mots « Vater » (Père) et « Mutter » (Mère) entourés ici en rouge,
    ont été barrés : les enfants du Führer n’ont pas besoin de parents !

    Après la guerre, ces enfants de personne auront du mal à faire leur vie. Le IIIème Reich s’est écroulé, Hitler est mort, mais les enfants allemands nés dans les Lebensborn devront chercher toute leur vie qui ils sont.
    Dans les enfants victimes des Lebensborn, il y a aussi des enfants enlevés à leurs parents, en Tchécoslovaquie, en Pologne, en Yougaslavie, en URSS. Ils étaient sélectionnés par les S.S. pour leurs caractères physiques « racialement valables » et élevés dans des lieux particuliers pour les « germaniser ». Ils furent plusieurs dizaines de milliers d’enfants peut-être, dans ce cas.

    Après la guerre, la Croix-Rouge allemande tente de retrouver les parents des enfants du Lebensborn.
    Sous les photos, la plupart du temps, la mention « Name : unbekannt » (Nom : inconnu)

    Un taux de suicide particulièrement élevé marquera cette génération qui devait, selon les théories nazies, devenir l’élite de la « race aryenne nordique »
    +
    + +
    Une plaisanterie pour terminer cette page tout de même assez triste ! Pendant la guerre, certains Français disaient que les Allemands étaient des « bons Aryens » (bons à rien) et faisaient partie de la « race des saigneurs » (avec une petite faute d’orthographe volontaire : seigneurs/saigneurs).

    Bibliographie : Marc Hillel, Au nom de la race, Fayard, 1975

  11. SALOMON dit :

    mais c,est très important de connaitre notre souche et le faire connaitre à ceux qui n,en savent rien .Je remercie le documentaliste courage.il faut qu,ils acceptent(les hutus)que les tutsi sont d,origine juive.

  12. SALOMON dit :

    il y a plusieurs versets bibliques qui demontent que la déscendance des tutsis est juive donc il ne faut pas le nier

  13. Ciza dit :

    Seriously???? After 12 years of fighting we still dont know how to get along? Why dont we give this country to Kagame. He knows how to get everyone respect others.

  14. RUSENGO dit :

    @DIEUSAUVE 9 avril 2012 à 15 h 35 min:

    On voit bien que tu as mal appris ta déclamation nazie. Ce que tu écris est apparemment le genre de réactions que le détenteur de ce site espérait susciter. Malheureusement, les Tutsi qu’on veut ridiculiser et tourner en dérision sont majeurs et vaccinés. Dites également à vos parrains que « 1975 » n’est pas une année ordinaire pour une certaine portion de population sur cette terre. C’est en effet celle qui voit le vote d’une résolution des Nations Unies, qui déclarait ISRAEL comme ETAT RACISTE. Peut-etre l’auteur de votre chiffon de papier (Marc Hillel) était-il pour quelque chose dans le lobbying en faveur de cette résolution !!!

  15. Elvis dit :

    D’origine juive ou pas, racistes comme vous etes, you will die with such thoughts and nobody will ever regret your deatht. Cherche la paix au lieu de vengeance non fondee, ceux que tes freres ont tues suffisent. Des personnes qui ont des idees comme celles que je viens de lire meritent d’etre extermines de cette surface terrestre. How can we still have such idiots around us? What a shame…

  16. Elvis dit :

    A tusti web site , you don’t represent me, go to hell

  17. Niragira dit :

    Salut à tous!Mes frères,pourquoi nous perdons tout notre temps en discutant sur des choses vaines?????connaitre que les tutsi sont d’origine juive c’est une bonne chose por l’histoire de l’humanité.Pourtant ça ne doit pas semer de la jalousie chez les hutu.Il est nécéssaire que les hutu eux aussi connaissent leur origine et leur histoire.La connaissance de nos origines ne doit pas en aucun cas constituer une source de conflits mais plutot devrait nous inciter à la contemplation des merveilles de Dieu qui nous a tous donné un beau pays »le Burundi ».Il n’existe pas de peuple supérieur aux autres.soyons fiers de ce que nous sommes par la volonté de Dieu et vivons en parfaite harmonie comme des frères car nous avons un seul Créateur qui est un vrai Père de nous tous!la haine et la jalousie n’apportent que la ruine.soyons sincères les uns envers les autres.Que Dieu bénisse les Burundais!

  18. Niragira dit :

    Mes amis,ciblons notre énnemi commun qu’est la pauvreté et la vie chère.c’est ça notre vrai ennemi si non nous nous trompons beaucoup.luttons ensemble pour le développement de notre patrie dans tous les secteurs!

  19. King dit :

    Franchement mon frere,il te faut quelques notions d’histoire car tes explications ont bon etre exhaustives mais malheureusement elles sont tellement eloignées de la verité historique.C’est à cause de ces théories que notre region ne trouve pas la paix.Toi tu as été à l’ecole de Mgr Julien Gorju qui a laissé un livre intitulé »FACE AU ROYAUME HAMITE DU RWANDA,LE ROYAUME FRERE D’URUNDI »ne tenté pas de te cacher derrière l ethnie pour arriver où tu veux.Je suis Historien de Formation et je qualifie tes théorie de Raciste,segregationnistes.Ok peace man

  20. Michel Bawin dit :

    Les Tutsis sont des descendant d’Ethiopie mais pas seulement aux Burundi et Ruanda mais partout en Afrique les « Mashaïes » sont aussi de la mêmes descendance pourchassé par leurs beautées lors des périodes esclavagiste ils descendent vers l’Afrique Central et l’Afrique du sud pour fuir l’esclavagisme et créer par la mêmes occasion des chef coutummiers qui deviennent les Mwami (Roi) eux mêmes ne crées pas l’histoire manipuler par les interêts colonialiste de l’époque Allemande et belge qui veux inverser les rôles le Rwanda Tutsi et le Burundi Hutu, mixite entre eux durand ses périodes a l’Indépendance inversée les rôles et ainsi divisé les contradictions qui survivent a ce jours entre les deux Ethnies restons des hommes parmis les hommes et mondialisé vous plutôt que de vous divisés dans des querelles traumatisantes construire en s’unissant???? devraient êtres la vrais délivrance des peuples en Afrique et formés une Afrique unies et productive toutes l’Afrique unies seraient une force autosuffisante a elle mêmes et mondiale ils faux justement créer ce mouvement fondamentale a la réussite et a l’avancement de cette union Africaine continent le plus riche du monde et exploités par les pays étrangerquiy trouvent leurs intèr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :